Gîte Eole
Ludovic Massoc
Route d'Aucun
65400 BUN

O6 83 16 24 30

LE GATEAU A LA BROCHE

L'origine du gâteau à la broche est très discutée : une tradition l'attribue au maître pâtissier du roi de Prusse  qui l'aurait créé dans les années 1790. Il aurait été ramené en France par les armées de Napoléon. Il fut tout de suite adopté et apprécié par les populations rurales des Pyrénées.

Traditionnellement, il était préparé pendant les soirées d'hiver. Mais c'est principalement un gâteau de fête qui sert à inaugurer les grands événements de la vie : mariages et baptêmes.

Il peut se consommer seul ou accompagné de confiture ou de miel. On l'appelle encore "gâteau de la mariée ou de la bergère".

Ce gâteau est aussi présent en Aveyron et en Aubrac. Il est connu dans plusieurs pays d'Europe : en Angleterre, en Allemagne, en Suède, en Pologne, en Lithuanie et au Luxembourg. Il est aussi devenu très populaire au Japon.

Son apparence en tronc de cône pourvu de "piques" est due à son mode de préparation.
La pâte liquide est versée sur une broche de forme conique, tournant plus ou moins rapidement à proximité d'une source de chaleur. En cuisant, la pâte se solidifie formant autour de la broche un anneau prolongé par des excroissances en stalactites. Le processus est répété, sans interruption, de manière à constituer le gâteau couche après couche.

Pour le consommer, il faudra le découper horizontalement du haut vers le bas révélant ainsi les anneaux plus ou moins dorés caractéristiques de la cuisson.

LA RECETTE

Ingrédients: pour un gâteau de 30 centimètres de haut et de 2 kilogrammes.

  • 500 grammes de beurre
  • 750 grammes de farine
  • 750 grammes de sucre
  • 18 oeufs
  • 15 centilitres de rhum
  • 5 centilitres d'eau de fleur d'oranger
  • zeste d'orange
  • 5 grammes de sel


Préparation de la pâte

Séparer blancs et jaunes d'oeufs. Battre ces derniers avec une partie du sucre, 600 grammes, jusqu'à blanchiment.
Ajouter rhum et fleur d'oranger. Incorporer progressivement la farine tamisée.
Dans un autre récipient, monter les blancs en neige puis verser les 150 grammes de sucre restant pour les raffermir.
Mélanger les jaunes avec le beurre et incorporer délicatement les blancs. La pâte est terminée.
Elle reposera ensuite une bonne heure.


Gîte "Eole" , bun, val d'Azun06-83-16-24-30